Nouvelles :

Le programme de formation des attachés diplomatiques à Genève


Édité à : 08/07/2007 
L'institut des Etudes Diplomatiques a achevé son programme de formation extérieur, tenu à Genève, en Suisse, pour 5 jours, où 24 membres de la promotion n.34 des attachés diplomatiques y ont participé, sous la supervision du directeur de l'Institut, Dr. Walid Mahmoud Abd Elnasser.
 
Les nouveaux attachés diplomatiques ont récolté – au cours de leur formation à l'Institut - de nombreux fruits de leur cours au sein des organisations internationales et des Agences des Nations Unies spécialisées à Genève.

Ces cours spécialisés ont été donné par une élite d'experts dans les organes internationaux à savoir : l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), l'OMC, la section de l'ONU pour le désarmement, le HCDH, le Comité international pour la Croix-Rouge, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l'Institut des Etudes Internationales. Les attachés diplomatiques ont assisté à un atelier de travail établi par l'institution ''Diplo'' pour la formation des diplomates en coopération avec l'Institut des Etudes Internationales à l'université de Genève sur la complémentarité entre le travail diplomatique et académique, en se concentrant sur le modèle de la négociation et de la question du dialogue des civilisations, des cultures et des religions. Lors du forum le professeur de sciences en négociation de l'université de Kerkandil à La Haye, en Hollande, Paul Mirts, le Directeur de l'Institut des Etudes Diplomatiques, Dr. Walid Mahmoud Abdel Nasser et le directeur de l'institution ''Diplo'', Dr. Yofan ont pris la parole.

En outre, lors de la visite un mémorandum de compréhension est signé, à la marge de la session de formation, entre l'Institut des Etudes Diplomatiques et l'OMPI, signé du coté égyptien, par le directeur de l'institut, Dr. Walid Mahmoud Abdel Nasser et du coté de l'OMPI, par le directeur général de l'organisation, dr. Kamel Idriss. Le mémorandum de compréhension a prévoit de faire des ateliers de travail annuel sur les questions des droits de la propriété intellectuelle pour 3 jours au siège de l'Institut au Caire, où une élite d'experts égyptiens et étrangers spécialisés dans ce domaine, donneront des cours de théories et de pratique pour assurer la formation complète des nouveaux diplomates égyptiens dans les domaines de la propriété intellectuelle internationale et pour connaître tous les détails techniques des accords internationaux à cet égard. Cet atelier est ouvert à tous les diplomates des autres secteurs concernés au Ministère des Affaires Etrangères, ainsi que les autorités gouvernementales et non gouvernementales et les professeurs d'universités concernés par les questions de la propriété intellectuelle. Ce mémorandum de compréhension a également stipulé que les responsables des questions de la propriété intellectuelle du Ministère des Affaires Etrangères et d'autres autorités concernées effectuent une visite de recherche annuellement à l'OMPI à Genève pour discuter du présent et de l'avenir de la coopération entre l'Egypte et l'organisation dans ce domaine, à condition que la formation de la délégation égyptienne participante à cette visite soit effectuée par le Ministère des Affaires Etrangères et qu'elle soit présidée par le directeur de l'Institut des Etudes Diplomatiques. Enfin le mémorandum de compréhension a stipulé que l'OMPI tire profit des expériences accumulées auprès de l'IED de l'Egypte dans le domaine de la formation des cadres diplomatiques arabes, africains et européens pour coopérer avec l'Institut dans la préparation du programme de formation régional et provincial des diplomates des pays arabes, africains et méditerranéens dans le domaine des questions de la propriété intellectuelle. Ce mémorandum de compréhension est le deuxième signé par l'IED, cette année, avec une organisation internationale, où le premier a été signé entre le Ministre des Affaires Etrangères, Ahmed Aboul Gheit et le Secrétaire Général de la CNUCED (conférence de l'ONU pour le commerce et le développement), en février 2007. Ces deux mémorandums de compréhension sont les premiers de leurs genres, dans l'histoire de l'institut des études diplomatiques qui ont été signé avec des organisations internationales.