Services consulaires

Go
Nouvelles :
  • Il n'y a pas de données disponibles
  • Il n'y a pas de données disponibles
Maison > Ministre > Communiqués aux Instances Internationales

Déclaration Détails


Date : 
Source:  
Nom Fourm: 

Le 27 juillet 2006…

Dans le cadre de l’activation des relations Egypto-africaines et en soutien aux relations distinguées entre l’Egypte et l’Ethiopie, le Caire a reçu les réunions de la deuxième session du Comité Conjoint entre les deux pays du 25 au 27 juillet 2006.

Le coté égyptien a été présidé par le Ministre des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, et le coté éthiopien, par son homologue Seyoum Mesfin, avec la participation des Ministres éthiopiens du Commerce, des Médias, de l’Agriculture, du Tourisme et de la Culture, ainsi qu’un nombre de représentants d’autres Ministères et d’Autorités éthiopiennes.

Dans une déclaration, Aboul Gheit a mis l’accent sur la relation historique et distinguée liant l’Egypte à l’Ethiopie, non seulement parce que ce sont des relations entre deux Etats frères au continent africain, mais parce qu’elles reflètent les liens liant deux des plus importantes civilisations africaines ayant contribué au développement humanitaire et à l’ascension du peuple africain.

Par ailleurs, Aboul Gheit a souligné la profondeur des relations entre les peuples des deux pays qui partagent la même artère, le Nil.

Le Ministre a indiqué que les réunions du Comité Conjoint a dévoilé la multiplicité des intérêts communs entre les deux pays à tous les niveaux et l’importance de poursuivre les consultations entre eux sur différentes questions.

De même, Aboul Gheit a ajouté que les accords qui ont été signés et les discussions reflètent le désir des deux parties à améliorer les relations économiques et commerciales jusqu’atteindre le même niveau de coordinations et de consultations politiques établies.

D’un autre coté, les présidents des deux Chambres de Commerces éthiopiennes, celle d’Addis Abeba et un nombre d’Homme d’affaires éthiopiens se sont entretenus avec leurs homologues égyptiens, ce qui a permis de discuter un nombre de sujets de coopération bilatérale aux niveaux politique, commercial, culturel, social, touristique et autres, ainsi que la discussion des moyens de l'activation des accords et des protocoles de coopération déjà signés et la recherche d'autres cadres pour le soutien des relations entre les deux pays frères.

 

 

 

Haut