Services consulaires

Go
Nouvelles :
  • Il n'y a pas de données disponibles
  • Il n'y a pas de données disponibles
Maison > Ministre > Communiqués aux Instances Internationales

Déclaration Détails


Date : 
Source:  
Nom Fourm: 

 

 

En exécution de la résolution de la 36ème session du conseil des ministres de l'Organisation de la Conférence Islamique promulguée en mai 2009, la conférence internationale des donateurs pour la reconstruction du Darfour s'est tenue le 21 mars 2010 au Caire à la République Arabe d'Egypte, sous le slogan ( le développement pour la paix), co-présidée par la République Arabe d'Egypte et la République de la Turquie, sous les auspices de l'OCI. Ont participé à la Conférence les pays donateurs membres à l'organisation de la conférence islamique et aux institutions financières islamiques, les pays et les institutions donateurs internationaux, les Nations Unies, la Ligue Arabe, l'Union Africaine et les représentants des organisations internationales, régionales et les organisations non-gouvernementales au Darfour et les organisations internationales de secours.

 

Cette grande participation à la conférence de reconstruction du Darfour et les engagements y déclarés ont reflété l'engagement international et la volonté de renforcer les objectifs de la réalisation de la paix, de la stabilité et du développement au peuple soudanais au Darfour. Elle a également reflété le souci de renforcer le volet  du règlement pacifique, notamment à la lumière des développements positifs des efforts de la poursuite des négociations entre le gouvernement et les mouvements armés au Darfour, ainsi que la signature de l'accord cadre de paix entre le gouvernement soudanais et le Mouvement pour la justice et l'égalité, outre un accord cadre et un accord pour un cessez – le - feu entre le gouvernement soudanais et le Mouvement de la libération pour la justice. La conférence a exprimé son aspiration à ce que les autres mouvements armés prennent l'exemple pour se joindre au processus de la paix, dans le but de réaliser la paix,  la stabilité et le retour volontaire des réfugiés et des déplacés dans toutes les régions du Darfour.

 

La participation élargie à la conférence a reflété également la vision constante de la communauté internationale quant à l'importance du développement en tant qu'accès à la paix et à la stabilité au Darfour tout en qualifiant la crise actuelle de crise à cause du manque de développement, tout en valorisant l'atteinte d'un règlement politique et d' un accord de paix final, juste et global afin d'établir la paix et la stabilité durables au Darfour.

 

Les projets qui seront financés au Darfour, à travers les engagements déclarés au cours de la conférence, se sont focalisés en six secteurs d'une priorité absolue pour le citoyen darfourien, tel que le secteur de l'eau, l'agriculture, la richesse de la faune, les forets, l'industrie du ciment et des chemins, le logement et l'urbanisme, le développement rural, le développement de la femme, la formation des capacités, la santé et l'enseignement.

 

Le montant total des engagements financiers déclarés au cours de la conférence a atteint 841 millions de dollars présentés par la banque islamique de développement, Qatar, l'Algérie, la Turquie, le Japon, le Brésil, le Maroc, l'Australie, l'Union Européenne et maintes organisations internationales et les organisations de la société civile.

 

Les délégations participantes à la conférence se sont engagées à poursuivre le soutien financier, l'assistance humanitaire et en développement aux citoyens du Soudan au Darfour conformément aux mécanismes qui y existent déjà. A titre d'exemple, et non exclusivement, les Etats-Unis ont déclaré qu'ils ont effectivement présentés 6 milliards de dollars au cours des cinq dernières années, et présenteront au cours de cette année 528 millions de dollars. La Norvège et le Canada ont présenté 100 millions de dollars à l'exemple des années précédentes. La France présente 75 millions dollars annuellement, et l'Arabie Saoudite a présenté 40 millions de dollars l'année dernière pour construire des stations d'eau et des centres sanitaires.

 

Plusieurs délégations ont déclaré la présentation de programmes de développement et des aides aux secteurs de services au Darfour, telle que la république arabe d'Egypte qui a déclaré  la poursuite des convois médicaux au Darfour et la présentation des programmes de formation professionnelle dans le domaine des industries agricoles et la production agricole, la formation de la femme, les projets de développement rural, ainsi que le creusement  de 40 puits pour les eaux souterraines. Le Koweït, l'Iran, l'Italie, la Malaisie, l'Indonésie et les Pays-Bas ont déclaré l'offre d'assistance humanitaire et de développement au Darfour.

 

La réunion a adopté la proposition de Qatar de construire une Banque de développement au Darfour dont le siège sera au Soudan et qui sera chargé de mobiliser tous les engagements relatifs au développement et à la reconstruction de Darfour. Elle a également adopte la proposition de la République Arabe d'Egypte de former un comité pour coordonner les aides destinées au  Darfour concerné par les mécanismes de la mise en œuvre des engagements, et de consacrer les ressources aux projets convenus. Ce comité comprend des membres du comité préparatoire de cette conférence à savoir le Soudan/ l'Egypte/ l'Arabie Saoudite/ la Turquie/ l'OCI et la Banque islamique du développement, en sus de Qatar et des grands donateurs internationaux.

 

Le secrétariat général de l'organisation de la conférence islamique soumettra un rapport concernant les travaux et les conclusions de cette conférence au prochain conseil des ministres des affaires étrangères de l'OCI qui se tiendra à Tadjikistan en mai 2010.

 

 

 

 

Haut