Services consulaires

Go
Nouvelles :
  • Il n'y a pas de données disponibles
  • Il n'y a pas de données disponibles
Maison > Politique Etrangère Egyptienne > L’Egypte et le Processus de Paix

Mohamed Amr affirme la responsabilité d'Israël de la détérioration de la situation dans la région

Mohamed Amr affirme la responsabilité d'Israël de la détérioration de la situation dans la région  

20/11/2012

 

L’examen de l’agression israélienne brutale contre Gaza a dominé les pourparlers du Secrétaire Général des Nations Unies M. Ban Ki-moon, qui visite l’Egypte actuellement.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, le ministre plénipotentiaire Amr Roshdy a déclaré que le ministre Mohammed Amr a expliqué au Secrétaire Général la vision de l'Egypte quant à l’évolution des événements  des politiques agressives et des pratiques de restriction , de blocus et de colonisation menées  par Israël, conduisant aux confrontations actuelles. Il a également évoqué les efforts d’accalmie de l'Egypte pour parvenir à un accord de trêve afin d’arrêter l’effusion du sang palestinien.

Le porte-parole a ajouté que le ministre des Affaires étrangères a affirmé  la responsabilité d'Israël quant aux situations détériorées dans la région, à cause de la poursuite de la colonisation sur les territoires palestiniens, qui ont mené le processus de paix à l’impasse, créant ainsi un processus  sans paix et rendant les négociations un but en soi.

Le ministre des Affaires étrangères a affirmé que cette attitude israélienne a imposé la révision de la cause dans son ensemble, et le réexamen de la situation pour pouvoir distinguer la voie dans laquelle nous cheminons à cette phase de l'histoire.

De sa part, Ban Ki-moon a salué les efforts de l’Egypte pour parvenir à la trêve, ajoutant que les relations de l'Egypte avec toutes les parties lui permettent de jouer  ce rôle, ce qui permet de calmer les affrontements et créer un climat propice à la reprise des pourparlers entre les Palestiniens et les Israéliens dans le but de parvenir à un accord sur la solution et l’établissement des deux Etats.

 


 

Haut